Une table pour tous

À propos du projet

Le déploiement du PIC dans Verdun s’articule autour du projet « Un toit, une table pour tous » qui, comme son nom l’indique, comprend deux enjeux importants dans un contexte de gentrification du quartier, soit la sécurité alimentaire et l’accès à un logement adéquat pour tous, afin que de la population plus vulnérable puisse demeurer dans le quartier.

Plus précisément, on souhaite doter la communauté de Verdun d’un système alimentaire complet qui répond à la diversité des besoins des personnes vivant de l’insécurité alimentaire, ainsi que d’une offre en logement social appropriée.

Vers un système alimentaire complet

À la fin de l’année 2017, les acteurs en alimentation ont entamé une réflexion sur la mise en place d’un système alimentaire local complet ; l’idée étant de bonifier le système actuel afin d’améliorer l’accès à l’alimentation pour les personnes les plus démunies. Cette réflexion a permis d’identifier les composantes du système sur lesquelles on voulait travailler davantage  :

  1. La transformation alimentaire.
  2. L’éducation à la saine alimentation.
  3. L’approvisionnement en denrées, notamment par la mise en place d’un circuit d’approvisionnement local.
  4. L’aide alimentaire, notamment par la création d’un espace alimentaire de quartier, une solution pour combler le manque de services d’aide alimentaire sur le territoire.

 

L’année 2019 a permis d’approfondir la réflexion sur la création d’un espace alimentaire de quartier. En parallèle, le quartier a mis en place un projet pilote de circuit court d’approvisionnement. Il s’agit de collecter les denrées invendues de certains commerces, de les trier, de les transformer et de les redistribuer. À terme, l’espace alimentaire de quartier serait le lieu central de ce circuit court. Les denrées récoltées dans les commerces y seraient triées et redistribuées aux citoyens via un nouveau service d’aide alimentaire.

Création de l’espace alimentaire de quartier

Épicerie solidaire, lieu de stockage et de tri de denrées, petite cuisine, espace d’accueil convivial de type café, voilà à quoi ressemblera l’espace alimentaire de Verdun qui devrait être opérationnel en 2020. La réflexion, animée par le Comité SAV (Système alimentaire verdunois), a réuni 14 organismes du quartier. Deux rencontres sur « l’avenir » du Presbytère et du sous-sol de l’Église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs permettent de croire que cet espace pourrait être un lieu propice pour accueillir l’espace alimentaire de quartier.

Photo : Maison de l’environnement de Verdun

 

Mise en place du projet pilote de circuit court

Suite à l’étude réalisée en 2018 par la Maison de l’environnement de Verdun auprès des commerces en alimentation du quartier, plusieurs d’entre eux ont manifesté leur intérêt à faire des dons de denrées invendues aux organismes en sécurité alimentaire. Les organismes du quartier ont donc décidé de saisir cette occasion et de tester de façon concrète un circuit court de ramassage et de distribution de denrées. Le projet allait faciliter l’approvisionnement des organismes en sécurité alimentaire, bonifier l’offre de denrées distribuées aux personnes vivant de l’insécurité alimentaire et lutter contre le gaspillage alimentaire.

Le circuit court a été mis en place en juillet 2019. Trois commerces et quatre organismes participent au projet. Chaque semaine, environ 1 000 litres de denrées ont été récupérés et trois ateliers de transformation ont été organisés, réunissant en moyenne six personnes par atelier. La fréquence de consommation de fruits et légumes a augmenté. 166 personnes ont participé à l’ensemble des activités. En moyenne, 135 personnes chaque semaine ont bénéficié des denrées transformées via le circuit court.

Photo ci-dessous : Casa CAFI – Centre d’Aide aux Familles Immigrantes

Logement et alimentation sont deux leviers intimement liés, car le coût du logement a une incidence directe sur le budget consacré à l'alimentation.